• Nous contacter

    Imprimer

    logo+signWeb.pngAssociation des Paralysés de France

    Délégation de Maine et Loire 

    22 boulevard des Deux Croix

    49100 ANGERS 

    Tél. : 02 41 34 81 34 - courriel : dd.49@apf.asso.fr

  • L'emploi des personnes en situation de handicap sans discrimination...

    Imprimer

    imagesCARZ4PJ5.jpgLe Défenseur des droits succède à competer du 1er mai 2011 au Médiateur de la République, au défenseur des enfants, à la HALDE et à la commission nationale de déontologie de la sécurité.
    Les anciennes prérogatives de la HALDE sont confiées à la Mission Lutte contre les discriminations et promotion de l'égalité.

    En 2010, a été émis par la HALDE deux avis relatifs à l'emploi des personnes en situation de handicap.

    Un document a été établi au cours du 1er semestre 2011, trouvez ci joint le lien de ce document.

    http://www.halde.fr/IMG/pdf/Depliant_Handicap_LA_HALDE.pdf

     

  • Le dossier médical personnel

    Imprimer

    Dossier médical personnalisé.jpgAprès avoir été expérimentée dans quelques régions, l’utilisation du Dossier médical personnel (DMP) est étendue à l’ensemble du territoire français. Il s’agit d’un dossier médical informatisé et dématérialisé, dont la création et l’utilisation sont volontaires et systématiquement soumises à l’accord explicite de l’assuré social. Pour en bénéficier, il suffit d’avoir son propre numéro de sécurité sociale, que l’on soit majeur ou mineur.

    Le DMP contient les informations personnelles de santé nécessaire au suivi des personnes. Il s’agit par exemple des traitements prescris, des antécédents médicaux et chirurgicaux, des résultats d’examens radiologiques ou de laboratoire. Il doit favoriser une prise en charge coordonnée et la plus appropriée possible.

    Pour bénéficier d’un DMP, il suffit de solliciter un professionnel de santé ou un établissement de santé disposant des outils informatiques adéquats et d’être en possession de sa carte vitale. Une fois créé, les professionnels de santé qui souhaitent consulter le DMP et le compléter par leurs propres prescriptions, diagnostics ou examens, doivent à chaque fois en demander l’autorisation à la personne concernée. Toutefois, lorsqu’elle autorise un établissement de santé à accéder à son DMP, cette autorisation s'étend à l'ensemble de l’équipe de soins.

    Une fois le DMP créé, l’usager peut indiquer lui-même et de chez lui, ou par l’intermédiaire d’un professionnel, le nom des professionnels de santé à qui il autorise l’accès. A tout moment, il peut décocher certains noms et en ajouter d’autres. Il est possible de bloquer l’accès au DMP à un professionnel en particulier. Les professionnels ne peuvent accéder qu’aux informations qui les concernent. Ils sont informés de l’existence de son DMP grâce à un autocollant apposé sur sa carte vitale lors de l’ouverture du dossier.
    L’affilié social reste maître de son DMP. Cela signifie qu’il peut le consulter, vérifier qui l’a consulté et de quoi il l’a complété, ajouter lui-même des éléments. Il peut aussi le fermer et le détruire. Par contre, il ne peut effacer ou masquer les informations que par l’intermédiaire d’un professionnel de santé.

    Le professionnel de santé peut par ailleurs provisoirement enregistrer un document sans avertir la personne lorsque sa transmission doit faire l’objet d’un entretien médical. Dans ce cas, le document sera rendu visible après la consultation.
    Le DMP ne peut être consulté et complété que par les professionnels de santé disposant d’une CPS (carte de professionnel de santé).

    Pour consulter la brochure sur le DMP, cliquez ici

  • 27 septembre 2011 : 9ème journée Ville accessible à tous

    Imprimer

    9éme journée Accessibilité.jpg"La 9ème journée d’échanges "Ville accessible à tous" se tiendra le 27 septembre 2011, à Montpellier, sur le thème "Villes et Accessibilité en Europe"


    Aujourd’hui, l’accessibilité de la chaîne du déplacement aux personnes handicapées ou à mobilité réduite est un enjeu majeur pour les collectivités territoriales françaises dans un contexte national et européen ambitieux et volontaire. Cette journée d’échanges rassemblera les différents acteurs de l’accessibilité : élus et services techniques des collectivités territoriales, professionnels du secteur privé, associations, services de l’État, etc., pour mettre en perspective leurs pratiques et leurs questions à travers l’étude d’exemples étrangers.

    Des retours d’expériences présentées par des villes européennes de diverses tailles ainsi que des temps d’échange avec des représentants de villes françaises et avec la salle permettront ainsi d’aborder :

    • l’organisation interne des collectivités territoriales pour répondre à l’enjeu de transversalité induit par l’impératif de continuité de la chaîne du déplacement pour les usagers ;
    • la concertation avec les différents acteurs des projets et notamment avec les associations représentatives des personnes handicapées ;
    • les aménagements déjà réalisés et en cours de conception, ainsi que les ressources et moyens mobilisés comme les conditions de leur reproductibilité.

    La journée d’échanges est structurée autour de trois séquences (cf. programme) "

    Source: http://www.developpement-durable.gouv.fr/27-septembre-2011-9eme-journee.html