• [Communiqué de presse] - Départ de Jacques Toubon, Défenseur des droits

    Imprimer

    Départ de Jacques Toubon, Défenseur des droits :

    APF France handicap salue un immense promoteur des droits des personnes en situation de handicap

     

    Alors que le mandat de Jacques Toubon, Défenseur des droits, touche à sa fin, APF France handicap tient à saluer le travail remarquable qu’il a accompli durant ces six années avec ses adjoints et ses équipes dans tous les domaines de la vie des personnes en situation de handicap.

    Ses avis, ses recommandations, ses prises de paroles publiques ont constitué un véritable rempart pour protéger les droits des personnes en situation de handicap et leurs familles, et un aiguillon pour les rendre effectifs et les faire progresser. Son dernier rapport annuel en est la preuve.

    L’association retient notamment ses prises de positions en matière d'accessibilité, sa volonté de faire respecter la Convention des Nations unies relative aux droits des personnes handicapées et sa proposition sur l’action de groupe en matière de discrimination, comme moyen efficace pour lutter contre les obstacles systémiques à l’exercice de la pleine citoyenneté des personnes en situation de handicap.

    APF France handicap le remercie très chaleureusement et rend hommage à son écoute et ses actions ambitieuses.

     

    • L’accessibilité comme condition préalable essentielle à l’exercice des droits par les personnes en situation de handicap

    Éducation, emploi, accès au vote, démarches administratives, protection juridique des personnes vulnérables ou plus largement droits des enfants en situation de handicap et droits des femmes en situation de handicap... le Défenseur des droits a été sur tous les fronts pour dénoncer les discriminations touchant les personnes en situation de handicap en France.

     

    À propos de la mise en accessibilité de la France en particulier, Jacques Toubon affirmait : « D’importantes lacunes subsistent dans la mise œuvre des principes et droits reconnus par la Convention [relative aux droits des personnes handicapées]. De ce point de vue, il apparaît que la France n’a pas encore pleinement pris en considération le changement de modèle qu’elle induit. Ce constat est particulièrement préoccupant en matière d’accessibilité. Dans ce domaine, le Défenseur des droits déplore le retard important pris par la France et les réticences persistantes des pouvoirs publics à appréhender l’accessibilité comme une condition préalable essentielle à la jouissance effective, par les personnes handicapées, des droits fondamentaux. »

     

    En 2015, lorsque des délais supplémentaires ont été accordés aux établissements recevant du public et aux moyens de transport pour se mettre en conformité, il confirmait son inquiétude et déplorait des dérogations qui ne permettraient pas une mise en œuvre rapide et tangible de l’accessibilité.

    En 2018, enfin, il avait demandé le retrait des dispositions de la loi Elan, les qualifiant « de nature à porter atteinte aux droits des personnes handicapées. »

     

    • Le respect des droits reconnus dans la Convention internationale relative aux droits des personnes handicapées (CIDPH)

    Ces dernières années, le Défenseur des droits s’est fortement mobilisé afin de promouvoir et faire respecter les droits reconnus par la Convention internationale relative aux droits des personnes handicapées (CIDPH).

    • En matière de protection des droits : dans le traitement des réclamations individuelles, le Défenseur des droits s’est employé à donner toute sa portée à la CIDPH et à faire évoluer l’analyse de la norme juridique conformément à la Convention. Il a ainsi adopté plus de 300 décisions relatives au handicap, dont près d’une centaine au visa de la CIDPH.
    • En matière de promotion des droits : le Défenseur des droits a publié plusieurs rapports et guides destinés à promouvoir les droits des personnes en situation de handicap selon une approche conforme à la Convention.

    Il a également déploré que le rapport de la France sur la mise en œuvre de la Convention, rendu avec beaucoup de retard, soit examiné dix ans après l’entrée en vigueur de la convention. Un retard dénoncé également par APF France handicap qui demande que l’examen de la France, par les Nations unies, puisse avoir lieu prochainement. Notre pays accuse un retard important en la matière alors que de nombreux autres Etats se sont déjà emparés du sujet.

     

    • L’action de groupe comme moyen de lutte contre les discriminations

    Aujourd’hui, le handicap reste encore le premier motif de discriminations avec 22 % des saisines auprès du Défenseur des droits, pour la 3e année consécutive. C’est pourquoi APF France handicap a accueilli très favorablement la proposition de Jacques Toubon visant à permettre l’action de groupe comme moyen de lutte contre les discriminations en matière de handicap. L’association souhaite que sa mise en œuvre soit effective rapidement, afin de pouvoir défendre, au mieux, les droits des personnes en situation de handicap et de leurs proches.

  • [Info] - Lancement du numéro vert d’appui pour les personnes handicapées et les aidants dans le cadre de la crise

    Imprimer

    Le 0 800 360 360 est destiné aux personnes en situation de handicap et aux proches aidants en grande difficulté ou sans solution adaptée dans le cadre de la crise :


    ‣ Aide à la reprise des soins et des accompagnements interrompus avec le confinement

    ‣ Solutions de répit ou de relayage à domicile pour les proches aidants

    ‣ Renforcement des accompagnements pour répondre entre autres à des situations aggravées pendant la crise

    Il s’agit d’accélérer, en l’adaptant au contexte, la mise en place du numéro d’appel national promis par le président de la République lors de la Conférence nationale du handicap et qui devait être lancé en 2021.

    Le numéro met en relation les appelants directement avec les acteurs territoriaux de l’accompagnement près de chez eux qui se coordonnent pour leur apporter des solutions adaptées. Le déploiement territorial est prévu sur tout le mois de juin.

    Il est accessible aux personnes sourdes et malentendantes.

  • Le Guide des Activités 2020 - 2021

    Imprimer

    Le Guide des Activités 2020-2021 est sorti, retrouvez toutes nos propositions :
     
     

  • [Info] - Fermeture estivale de la Délégation

    Imprimer

    La délégation sera fermée

    du mercredi 5 août

    inclus

     

    au mercredi 26 août

    inclus

     

    Reprise jeudi 27 août à 9h

  • [Relai Information] - Info CAF - Réouverture des points d'accueil

    Imprimer

     

    En juin, la Caf de Maine-et-Loire réouvre ses points d'accueil.

    ·         Le 8 juin, l'accueil Caf d’Angers, 49 avenue Jeanne d'Arc, ouvre uniquement sur rendez-vous du lundi au vendredi de 8H30 à 17H00. 

    ·         Le 15 juin, accueil de Cholet, 10 avenue de l'Europe, ouvre uniquement sur rendez-vous du lundi au vendredi de 9H à 16H30.

    ·         Le 18 juin, accueil de Segré, 23 rue Victor Hugo, ouvre uniquement sur rendez-vous le jeudi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 16h30.

    ·         Le 23 juin, accueil de Saumur, 5 rue Beaurepaire, ouvre uniquement sur rendez-vous, le lundi, mardi et vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 16h30.

     

    Respect des consignes sanitaires

    Uniquement sur RDV

     1 personne maximum par rendez-vous  

     port du masque obligatoire et stylo personnel 

     gel hydroalcoolique à disposition 

     un sens de circulation permettant de respecter un mètre de distance minimum entre chacun 

     

    Dès le 22 juin, réouverture des points d'accueil Caf chez nos partenaires.

     

     

     

    Les professionnels Caf seront équipés de masques ou de visières ainsi que de gel hydroalcoolique.

    Nous vous remercions de leur communiquer les consignes sanitaires inhérentes à votre protocole de déconfinement.

     

    Pour les allocataires, la Caf est accessible sans se déplacer : 

     se connecter sur Caf.fr ou l’appli’ Caf-Mon Compte pour demander une prestation, envoyer un mail, faire leurs déclarations trimestrielles, effectuer leurs démarches... 

     transmettre un document urgent à la Caf : transmettreundocument.caf49@info-caf.fr

     contacter un conseiller Caf au 0 810 25 49 30* (0,06 €/min + prix appel) pour des questions sur le dossier allocataire, les droits, l'accompagnement aux démarches 

      prendre un rendez-vous téléphonique ou en accueil avec un conseiller Caf sur caf.fr pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé sur leur dossier 

     joindre un travailleur social  au 02 41 22 38 38 de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h, du lundi au vendredi pour des informations et conseils en cas d’évènement fragilisant la famille (séparation, impayés de loyer, décès d’un enfant ou d’un conjoint ou ex conjoint...).